Assemblée Générale - 7/07/2003

Rapport d’activités 2002-2003

Rapport d’activités de l’association présenté à l’AG du 7 juillet 2003

Notre AG du 6 juin 2002 a permis de définir nos orientations, marquées par un certain nombre de points forts, une méthode (garder la méthode d’analyse et d’interpellation des pouvoirs publics, d’actions de mobilisation, d’accompagnement des habitants les plus fragiles), nous avons voulu poursuivre et renforcer nos premières avancées (en direction de nos adhérents, des locataires du centre ville, des petits propriétaires du centre ville, des médias, des pouvoirs publics, des étudiants), ouvrir de nouvelles perspectives (participation au débat public sur le devenir du centre ville et à des actions d’urgence), en respectant 3 règles de fonctionnement (s’appuyer sur des faits irréfutables, accepter que les actions soient pilotées par un responsable, débattre normalement de chaque action au sein de l’association).
Nous prenions des engagements auprès de l’assemblée générale, vous avez le droit de nous interroger sur nos résultats.

Une vie associative soutenue :

Un CA composé de 14 personnes qui se réunit régulièrement, avec des réunions de bureau intercalées.
Des rencontres nombreuses avec divers interlocuteurs (préfecture, DDE, ville de Marseille, presse...).
Une présence auprès des habitants des hôtels meubles concernés par les actions judiciaires en cours et au moment de ces actions judiciaires, contacts avec les avocats concernés.
Des réunions mensuelles qui sont en même temps des occasions de débat publics et de discussion sur les actions en cours.

Parmi les diverses initiatives de l’année 2002 :

- Lancement de la pétition "Oui à la réhabilitation, Non aux expulsions" (cette pétition a recueilli à ce jour 700 signatures).
- Débat public avec les habitants du quartier Noailles exposés à la mise en place de la DUP signée par le Préfet le 5 octobre 2001, dans le cadre du PRI.
- Nous avons effectué un recours en annulation contre cet arrêté de DUP.
- Une analyse spécifique des chiffres officiels des relogements réalisés par Marseille Aménagement sur le quartier Belsunce a été effectuée (elle nous a conduit à mettre en cause les informations fournies par cette SEM).
- Lettre au secrétariat d’Etat au logement et rencontre avec la Secrétaire d’Etat au Logementpour préciser nos analyses.
- Les actions foraines d’information dans le quartier Noailles.

Les actions judiciaires :

2001 avait été marquée par le jugement du 13 août 2001 contre la ville de Marseille et consorts Oueslati pour le 6 rue de la Fare (contre lequel la ville de Marseille a fait appel et perdu son appel récemment).
2002 a été marquée par la condamnation de la société Zvitex le 24 octobre 2002 pour le 9 rue de la Fare (cette affaire est revenue devant le TGI récemment, avec nouvelle condamnation du propriétaire) .

Les actions de formation :

2002-2003 a été marqué par un ensemble d’actions de formation pour lesquelles nous avions obtenu une aide des pouvoirs publics.

Développement d’un réseau associatif :

- Collectif Noailles Ombres et Lumières
- Collectif des habitants du Panier
- Association Thubaneau-Belsunce
- Enfin constitution du Collectif "Vite fait, mal fait !?", au cours de l’année 2002 des locataires d’immeubles réhabilités par Marseille-Aménagement se sont regroupés pour agir ensemble face aux problèmes des malfaçons et aux non - réponses répétées de leurs propriétaires.

Séminaire de terrain des étudiants en DESS :

Une équipe a travaillé pendant quelques mois sur le quartier Belsunce. Leur rapport intitulé "Et les habitants dans tout cela ?" se conclut par 6 propositions importantes.
Une nouvelle équipe d’étudiants effectue aujourd’hui une enquête sur un ensemble d’immeuble du quartier Noailles, concerné par le PRI.

Les avancées juridiques de l’année 2002 :

- Les décrets relatifs au logement indécent du 30 janvier 2002 dans le cadre de la loi SRU.
- Le Protocole d’éradication de l’habitat indigne : La Ville de Marseille et l’Etat (il est vrai représenté par un gouvernement au terme de son mandat) ont signé un Protocole d’éradication de l’habitat indigne le 28 février 2002.

Une couverture de presse importante :

Nombreux articles au cours de l’année 2002 de la Provence, la Marseillaise, le Pavé, Marseille l’Hebdo, le Monde...
Plusieurs reportages Télé (FR3, France2, Arte, TMC...).

Création d’un site Internet :

Un site Internet a été créé, il fourni de nombreuses informations, il est souvent consulté.

Au cours du 1er semestre 2003, quelques actions fortes :

- Rencontre avec les groupes politiques de la Communauté Urbaine et de la ville de Marseille.
- Visite du quartier de Noailles (60 à 70 personnes)
- Le débat public sur les piétons du Centre Ville.
- Présentation récemment du film de Patric Jean "La raison du plus fort" au Variétés, qui a été un vrai succès pour notre association.
- Accompagnement d’actions judiciaires pour les locataires du 8 rue de la Fare, du 36 rue des Petites Maries...

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0