Relevé de conclusions - 5/01/2010

Conseil d’administration du 7 décembre 2009

Association "un centre ville pour tous"

I- Visite de Belsunce le 12 décembre
Proposition de Nouredine : 6 rue de la Fare / rue Thubaneau (défiscalisation et hôtel Achille) / Scotto (logements à l’expropriation et logements sociaux devenus logements étudiants) ; on terminerait devant la BMVR de l’Alcazar (pour les signatures de pétition en particulier)

 

II – La Délibération du 1er février 2008 du Conseil Municipal de Marseille

Il est proposé par l’intermediaire d’un élu ou une élue pose une question au conseil municipal sur les effets de cette délibération votée en son temps à l’unanimité, mais sans résultats connus à ce jour. D’autant qu’il apparait que ADOMA rénove beaucoup d’immeubles mais qu’au total il semble en résulter une perte de capacité importante de chambres (de l’ordre de 90 chambres), à l’inverse de ce que prévoyait la délibération.
 

III – La rencontre avec le président du groupe PS de la CU MPM

La rencontre récente avec le président du groupe PS de la CU MPM, François-Noël Bernardi, et avec Nathalie Pigamo a révélé une certaine ignorance de leur part sur la délibération de février 2008. 
En ce qui concerne la Mission Centre Ville – Vieux Port, il a été indiqué que la délibération qui l’a mise en place n’a pas été annulée, mais qu’elle est en quelque sorte « enterrée », laissant désormais la place à une reprise en main de cette question au niveau « Guérini-Gaudin » .
 

IV- La délibération du 14 décembre 2009

Le 14 décembre le Conseil municipal de Marseille doit adopter une délibération concernant la création de 2 structures nouvelles : une SPLA et un GIE. La SPLA (Société Publique d’Aménagement) est créée aux côtés de Marseille Aménagement, et reprenant ses activités de réhabilitation en tissus ancien (ce sont ses activités les moins « rentables »), 4 communes dont Marseille sont dans le CA de cette structure nouvelles. Le GIE (Groupement d’Intérêt Economique) sera l’employeur du personnel que Marseille Aménagement affectait à ce jour à ces missions.
Les citoyens se trouvent confrontés au fait que ce changement de structure risque d’exonérer Marseille Aménagement de rendre des compte sur ses résultats, mais aussi sur ses dépenses si l’on veut bien se rappeler des coûts incompréhensibles des quelques relogements effectués.
Et la création de ces nouvelles structures ne pourront qu’ajouter à la complexité et à l’opacité des circuits, des dépenses et des résultats.
Cette évolution est plutôt décevante, elle témoigne d’une évolution largement contraire à ce qui semblait se profiler – vers un peu plus de dialogue et de transparence - depuis le début de 2008.
Il paraît d’autant plus nécessaire de faire signer largement la pétition, au delà des 500 signatures à ce jour collectées.
 

V- La perspective d’un recours en TA

Les recours gracieux engagés auprès du Maire de Marseille (pour le 6 rue de la Fare et sur le CCAS et son rôle vis-à-vis des marchands de sommeil) n’ont donné lieu qu’à des réponses insuffisantes.
La question se pose de l’engagement du recours en TA. Mais il faudra pour cela analyser davantage la réponse faite par le Maire de Marseille au recours gracieux concernant les marchands de sommeil et muscler nos arguments.
Le Conseil d’Administration prend la décision d’autoriser le Président à ester en justice auprès du TA dans cette affaire.
Un programme de travail va être établi.
 

 

VI- La mobilisation de l’association en tant que ALUA( Association Locale d’Usagers Agréée)

Une analyse est présentée sur les perspectives qu’ouvre cet agrément. En particulier l’association pourra peut-être demander à être personne publique associée (PPA) dans le cadre de la concertation sur le SCOT et du PLH (auprès de la CU MPM).
En fait cet agrément permet à l’association d’entrer dans les procédures pour pouvoir donner nos avis et de conquérir par cet agrément une légitimité nouvelle.
 

VII- Questions diverses

- La situation d’une famille de la rue Montbriand, logées par NLP (Nouveau logis Provençal) dans des conditions insupportables (obscurité, effondrement du plafond, etc.) a alarmé notre association.
- La « victoire » de Mme Ben Mohammed dans le cadre du procès qu’elle a engagé face à Marseille république
- La question de relancer la CRC suite à l’envoi du Mémorandum, par exemple par le biais d’une lettre RAR, est posée. Le choix est plutôt fait de laisser le Mémorandum faire son chemin, et d’en parler aux groupes politiques autant qu’il sera nécessaire.
- Une information est donnée sur la présentation que va faire la CUM le 16 décembre au matin de la délibération qu’elle a prise en novembre en faveur du développement du logement social dans les secteurs et les communes n’atteignant pas les 20% de logement social (selon l’article 55 de la loi SRU).
- Information est donnée sur l’avancement du séminaire coordonné par la Friche Belle de Mai et certains membres de CVPT. La dernière séance le 21 novembre 2009 a permis (avec l’exposé de Boris Grésillon, géographe) d’analyser le rôle de la culture dans le « melting pot » berlinois. On peut noter que si 2 quartiers sont marqués par la « gentrification », globalement la « gentrification » ne chasse ni les pauvres, ni les étrangers, il y a à la fois rénovation et gentrification « douce » tout en gardant une vie culturelle effervescente. A noter que la prochaine séance devrait se tenir le 16 janvier 2010 et porter sur la ville culturelle à Bruxelles. Ces analyses pourront être utiles dans la perspective de Marseille 2013.
- Le 15 décembre se tient au CETE une journée sur l’Habitat Indigne.
- Le 16 décembre à 18h , séance de formation organisée par CVPT sur « une réhabilitation de qualité en centre ancien est-elle possible ? » avec JL Laurent, monteur d’opération et syndicaliste CGT, représentant de son syndicat au CRH (comité régional de l’habitat) et Eric Gastaldi, architecte, spécialisé en réhabilitation. 
 
 












 

NOTEZ BIEN : le conseil d’administration de l’association prévu le 4 janvier est reporté au 11 janvier 2010

 

 

 

 

 

 

 

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0