Association "Un Centre Ville Pour Tous" - 27/09/2000

Les Statuts et la charte d’objectifs du 27 septembre 2000

Assemblée constitutive

Statuts de l’Association


 "Un Centre Ville pour tous !"


ARTICLE 1er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : "Un Centre Ville pour tous !".

ARTICLE 2 Objet : Agir pour faire respecter par les pouvoirs publics le droit à vivre en centre ville de Marseille : faire respecter le droit à un logement décent, des services et espaces publics de qualité, et plus généralement la qualité de vie dans les quartiers centraux ; obtenir la transparence dans les opérations de réhabilitation du point de vue de l’habitant, de l’usager et du travail ; utiliser tout moyen public d’action, de défense juridique, de formation pour " réhabiliter avec l’habitant ". Objectifs généraux : les objectifs de l’association sont annexés aux présents statuts sous le nom de "Charte" constitutive. Moyen : L’association donne délégation au C.A. et au Bureau pour agir en justice dans tout litige en relation avec les objectifs de l’association.

ARTICLE 3 - Siège social Le siège social est fixé chez Mme Gerin Marie-Laure, 8 Rue Chateauredon 13001 Marseille Il pourra être transféré par simple décision du conseil d’administration ; la ratification par l’assemblée générale sera nécessaire.

ARTICLE 4 L’association se compose de : - Membres d’honneur - Membres fondateurs - Membres actifs ou adhérents

ARTICLE 5 - Admission Pour faire partie de l’association, il faut être agréé par le bureau qui statue, lors de chacune de ses réunions sur les demandes d’admission présentées. Cotisation : 30 fr. minimum annuel, soutien 100 Fr. ou plus

ARTICLE 6 - Les membres Sont membres fondateurs, les personnes à l’origine de l’association qui versent une cotisation fixée chaque année par l’assemblée générale. Sont membres actifs ceux qui ont pris l’engagement de verser annuellement une cotisation fixée par l’assemblée générale et participent à son activité.

ARTICLE 7 - Radiation La qualité de membre se perd par : - La démission, - Le décès, - La radiation prononcée par le conseil d’administration pour non-paiement de la cotisation ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

ARTICLE 8 Les ressources de l’association comprennent : - Le montant des droits d’entrée et des cotisations, - Les subventions de l’Etat, des départements et des communes, ou toute collectivité ou fondation - Toutes ressources autorisées par la loi.

ARTICLE 9 - Conseil d’administration L’association est dirigée par un conseil de membres, élus pour une année par l’assemblée générale. Les membres sont rééligibles. Le conseil d’administration choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé de :
- Un président,
- Un ou plusieurs vice-présidents, s’il y a lieu,
- Un secrétaire, et, s’il y a lieu un secrétaire adjoint,
- Un trésorier, et, s’il y a lieu un trésorier adjoint.
- D’autres membres chargés de fonctions spécifiques

 En cas de vacance, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus prochaine assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés.

ARTICLE 10 - Réunion du conseil d’administration Le conseil d’aministration se réunit une fois tous les trois mois, sur convocation du président, ou sur la demande du quart de ses membres. Les décisions sont prises à la majorité des voix ; en cas de partage, la voix du président est prépondérante. Tout membre du comité qui, sans excuse, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives, pourra être considéré comme démissionnaire.

ARTICLE 11 - Assemblée générale ordinaire L’assemblée générale ordinaire comprend tous les membres de l’association à quelque titre qu’ils y soient affiliés et se réunit chaque année. Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par les soins du secrétaire. L’ordre du jour est indiqué sur les convocations. Le président, assisté des membres du comité, préside l’assemblée et expose la situation morale de l’association. Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet le bilan à l’approbation de l’assemblée. Il est procédé, après épuisement de l’ordre du jour, au remplacement, au scrutin secret, des membres du conseil sortants. Ne devront être traitées, lors de l’assemblée générale, que les questions soumises à l’ordre du jour.

ARTICLE 12 - Assemblée générale extraordinaire Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un des membres inscrits, le président peut convoquer une assemblée générale extraordinaire.

ARTICLE 13 - Règlement intérieur Un règlement intérieur peut être établi par le conseil d’administration qui le fait alors approuver par l’assemblée générale. Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

 ARTICLE 14 - Dissolution En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’assemblée générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901. Les présents statuts ont été approuvés par l’assemblée constitutive du 27 Septembre 2000

             Le président :          Le secrétaire :
"Un Centre Ville pour tous !"


 Charte d’objectifs de l’association.


Le Centre ville est fréquenté quotidiennement par des milliers de marseillais qui y vivent, y travaillent, y consomment. Sa diversité culturelle et sociale, la présence d’une population diversifiée qui y habite ou le traverse est une richesse que nous voulons préserver. Face à la longue dégradation des décennies précédentes, il est urgent de rendre au centre ville l’éclat, les espaces et services publics et un habitat décents. Nous ne pouvons plus accepter sans agir l’opacité de la réhabilitation du centre, le refus de tout dialogue " cartes sur table ".

L’actuelle municipalité a engagé, au travers de procédures contraignantes (OPAH et PRI) et son outil " Marseille Aménagement ", une politique de réhabilitation des immeubles dont l’effet principal est d’exclure du droit à vivre en centre ville (Belsunce, Noailles, etc.) les populations les plus pauvres et/ou d’origine étrangère. Peut-on rénover le centre ville avec comme seul souci les plus values des investisseurs financiers qui défiscalisent, sans utiliser les outils existants d’aide au logement social et intermédiaire qui préserveraient les doits des actuels habitants, propriétaires, locataires et commerçants ? Peut-on transformer le centre ville sans se préoccuper d’un plan d’ensemble conçu avec les habitants, incluant la requalification des espaces publics, des services publics de proximité de qualité, et le droit des actuels habitants à un logement décent dans le quartier de leur choix ?

Pour nous, habitants des quartiers centraux touchés par les opérations immobilières, le renouveau du Centre ville doit respecter les principes suivants :

Le droit au logement des populations actuelles doit être préservé, y compris pour ceux qui le désirent le droit de rester dans leur quartier. Respect absolu du droit au relogement ! Les critères d’acquisition, attributions et locations doivent être transparents et égaux pour tous sans discriminations sociales et/ou ethniques.

Le droit à l’information des citoyens : Les opérations menées par la Ville doivent l’être de façon transparente vis-à-vis des citoyens et élus. Nous devons obtenir la mise à plat des opérations actuelles et la transparence des acquisitions, ventes et locations, ainsi que les questions de qualité du bâti et de condition de travail et d’embauche des travailleurs des chantiers.

La réhabilitation des quartiers doit offrir aux habitants actuels et futurs un cadre de vie qui implique un projet global visant à une véritable qualité de vie : Ceci implique la mise à niveau de services publics de proximité à la hauteur de l’importante demande sociale, des espaces publics de qualité (places, espaces verts) et la réouverture immédiate au public des espaces existants (ex : réouverture du Jardin des vestiges, domaine public fermé au public), des équipements sociaux et culturels ouverts aux habitants des quartiers, une politique de prévention et d’accueil offrant à la jeunesse autre chose que les pieds d’immeubles, un nettoiement et une sécurité de proximité à la hauteur des exigences d’un centre urbain. Face à l’opacité et à la confusion actuelles, un plan coordonné de gestion de la rénovation des quartiers, qui devrait réunir tous les décideurs et la population, ne peut réussir que par une volonté de réhabilitation avec les habitants : la démocratie et la participation des citoyens à la rénovation de leur quartier sont la condition de la réussite du renouveau du centre ville.

Marseille, le 27 Septembre 2000 Association déclarée en Préfecture des Bouches-du-Rhône le 31 octobre 2000 et publication au Journal Officiel du 25 novembre 2000

> Statuts et charte du 27/09/2000

> Récépissé de Déclaration de CREATION de l’Association N°0133095769

> Extrait du Journal Officiel du 25/1100

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0