Assemblée Générale - 1er/03/2004

Rapport d’activités 2003-2004

Rapport moral présenté par le Président à l’Assemblée Générale du 1er mars 2004

Notre assemblée générale du 1er mars 2004 est un moment important pour faire le point sur l’ensemble de nos actions, et l’année 2003 a été riche pour notre association.

Le site Internet est en lui-même déjà l’une des grandes activités de notre association puis qu’il est actuellement visité par 150 à 200 personnes par jour.
Avant d’en venir aux 10 actions spécifiques qui ont marqué cette année 2003, notons deux autres points forts qui contribuent à organiser la vie de notre association : nos AG thématiques mensuelles qui rassemblent entre 20 et 50 personnes, et la construction en continu de notre réseau, réseau d’information et réseau d’action, qui nous permet de travailler avec des juristes, avec des journalistes, avec des étudiants ou avec d’autres associations.

Les 10 actions fortes qui ont marqué l’année 2003 :

1- Les hôtels meublés : nous avons poursuivi notre action sur les hôtels de la rue de la Fare (n° : 6, 8 et 9), notons en particulier notre manifestation du 4 octobre 2003 devant le 6 rue de la Fare appartenant à la ville, pour stigmatiser l’incapacité de la ville de convertir en logement social un hôtel qu’elle a été condamnée à fermer. Nous avons poursuivi notre action sur l’hôtel Mozart de la rue Molière, nous avons lancé de nouvelles mobilisations au cours de l’été 2003 pour les locataires l’hôtel de la rue des Fiacres, et surtout ceux de l’hôtel Achille, rue Thubaneau, (jugement du 18 septembre 2003).

2- Les rencontres avec les groupes politiques de la Ville et de la Communauté Urbaine  : nous nous sommes astreints à rencontrer tous les groupes politiques démocratiques, cette série de rencontre a été laborieuse et nous ne pouvons pas dire que nous avons trouvé chez les uns et les autres, sauf exception, l’écoute que nous espérions. Nous avons même eu de fortes déceptions.

3- La sensibilisation sur la question des piétons : il nous a paru important d’aborder les problèmes du cadre de vie du centre ville à travers les conditions de vie qui sont faites aux piétons, et au cours de l’année nous avons avancé sur ce sujet. A partir d’un 1er texte rédigé en février 2003, nous avons organisé un débat public inter - associatif avec Ecoforum, l’association des droits du piéton ou encore l’association de location de véhicules animée par M. Yvon Roche. Puis nous avons fait une déambulation collective entre les quartiers Noailles et Belsunce, le 6 décembre 2003, qui nous a été très utile pour mettre au point un texte de constat et d’interpellation très riche et illustré de photos.

4- Avec les étudiants du DESS de la faculté de Sciences économiques Puget, nous avons continué à approfondir la réalité de nos quartiers. Ainsi une étude approfondie du quartier Noailles a été faite, elle a donné lieu à un rendu public très écouté le 4 juillet 2003 à la faculté Puget.

5- Nous avons poursuivi nos visites de quartier, c’est ainsi que compte tenu du développement des travaux dans le cadre du PRI, nous avons visité le quartier Noailles, le 7 juin 2003.

6- Nous avons accordé une grande importance à un documentaire de qualité réalisé par un cinéaste belge qui concernait pour 1/3 du film le quartier Belsunce, ce film intitulé « la Raison du plus fort » présenté au cinéma les Variétés le 17 juin 2003 a été un grand succès.

7- Au terme de l’année, nous avons repris notre cycle de formation, avec la séance en direction des travailleurs sociaux le 8 décembre 2003.

8- La pétition sur les conditions de la réhabilitation que nous avons lancée nous a permis de recueillir quelque 700 signatures.

9- Les actions foraines ont été poursuivies sur le quartier Noailles, elles ont permis de sensibiliser les locataires et les propriétaires aux modalités de la réhabilitation dans le cadre du PRI (avec une table et des tracts).

10- Enfin soulignons que nous n’avons pas relâché la pression concernant le recours juridique contre le PRI Noailles.

Cette année 2003 a été remplie. Seul notre travail collectif nous permet cette diversité d’action, nous sommes attentifs à ne pas disperser nos efforts, aussi recherchons-nous le plus possible la complémentarité.

Procés verbal de l’assemblée générale du 1er mars 2004 Cliquez

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0